Étudier en France

France

 

La France métropolitaine se trouve en Europe de l'Ouest, bordée par l'océan Atlantique à l'ouest et la mer Méditerranée au sud. Elle est située entre le Royaume-Uni et la Belgique au nord, l'Allemagne à l'est, ainsi que l'Italie au sud-est et l'Espagne au sud-ouest. En plus de la métropole, le territoire de la France compte de nombreux « territoires d’outre-mer » situés en dehors du continent européen (en Amérique du Sud, aux Caraïbes, dans l'océan Indien). La France est un État unitaire divisé en 27 régions administratives ayant des pouvoirs limités. La superficie du territoire français est de 643 801 km² (551 500 km² pour la France métropolitaine) et le pays compte 65,9 millions d'habitants. Avec 10,4 millions d'habitants, Paris est la ville la plus peuplée et capitale de la France.

En France, les hivers sont généralement frais et les étés doux (température moyenne en janvier: 3°C, en juillet: 20°C), sauf sur la côte méditerranéenne où les hivers sont doux et des étés chauds (température moyenne en janvier: 8°C, en juillet: 25°C). De courts épisodes de grands froids (-10/15°C) sont à prévoir durant l'hiver, en particulier dans le nord-est. Le nord et nord-ouest du pays sont assez venteux et pluvieux.

Sources:
https://www.cia.gov/library/publications/the-world-factbook/geos/fr.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Climat_de_la_France

Présentation du système d’enseignement supérieur

En France, l'enseignement supérieur est dispensé par deux types d'établissements: les universités ouvertes à tous (à l'exception des études de santé) et les « grandes écoles » auxquelles les étudiants accèdent en passant des concours.

Les 83 universités publiques sont financées et habilitées par l’État, elles offrent un enseignement de qualité à un prix abordable. Les universités sont aussi des lieux de recherche.

Les « grandes écoles » sont des établissements qui choisissent leurs étudiants, elles peuvent être publiques ou privées. Les frais de scolarité y sont plus élevés que dans les universités (jusqu'à 10 000 euros par an pour certaines). Contrairement aux universités, les « grandes écoles » sont spécialisées dans un domaine particulier: ingénierie, management, sciences politiques, architecture... etc.

La France a adhéré au processus de Bologne, les études universitaires y sont donc organisées en trois cycles (diplôme de licence, de master et de doctorat).

Source: http://www.campusfrance.org

Nom des diplômes des niveaux universitaires

Comme dans la plupart des pays de l'Union européenne, l'enseignement supérieur français applique le système appelé « LMD » pour « Licence – Master – Doctorat ». Ce système est destiné à faciliter la mobilité étudiante à l’intérieur de l’Europe comme dans le reste du monde. En France, l'enseignement supérieur se divise donc en trois cycles d'études sanctionnés par trois diplômes différents:

  • la Licence: diplôme de premier cycle (trois années d’études);
  • le Master: diplôme de deuxième cycle (deux années d’études);
  • le Doctorat: diplôme de troisième cycle (au moins trois années d’études);

À chaque cours accompli est associé un certain nombre crédits ECTS (Système Européen de Transfert de Crédits – European Credits Transfer System). L'attribution d'un diplôme est basée sur l'accumulation du nombre de crédit correspondant:

  • 180 crédits pour une licence;
  • 120 crédits pour un master;
  • 180 crédits pour un doctorat.

Source: http://www.campusfrance.org/fr/page/diplomes-et-equivalences

Vie universitaire

Types d'activités pédagogiques réalisées en cours
Dans le système d'enseignement supérieur français, en particulier dans les universités, on distingue deux types de cours:

  • Les cours magistraux: un professeur expose la matière pendant que les étudiants prennent des notes.
  • Les travaux dirigés (TP) et les travaux pratiques (TD): ces cours qui servent d'illustration aux cours magistraux.

En plus des cours magistraux et des TD/TP, les étudiants des filières professionnelles à l’université (DUT, licences et masters professionnels) doivent généralement effectuer des stages ou des périodes d’activité en entreprise.

Taille des classes
Le nombre d'étudiants par classe dépend du type de cours: les cours magistraux sont des cours en amphithéâtre pouvant accueillir de 100 à 1000 étudiants, alors que les travaux dirigés (TP) et les travaux pratiques (TD) ont lieu en comité restreint (quelques dizaines d'étudiants).

Source: http://www.campusfrance.org/fr/page/lorganisation-des-cours

Charge horaire
Les crédits ECTS indiquent la charge globale de travail nécessaire à l’étudiant pour atteindre les objectifs fixés dans le cadre des cours. Les crédits tiennent compte des heures de présence en classe mais aussi des heures d’études personnelles, des périodes d’examen, de stage et de préparation d’un mémoire (1 quadrimestres = 25 à 30 crédits = 750 à 900 heures de travail par quadrimestre).

Le nombre d'heures de présence en classe par semaine dépend des filières et des niveaux, il peut être de 10 heures pour un étudiant de master à l'université, mais de 35 heures pour un étudiant d'une grande école par exemple.

Sources:
http://ec.europa.eu/education/lifelong-learning-policy/doc/ects/guide_fr.pdf
http://www.paris-sorbonne.fr/nos-formations/les-parcours...
http://www.google.ca/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source...

Relation professeurs-étudiants
En France, la relation professeurs-étudiants est assez formelle. Les professeurs ne sont pas toujours très disponibles en dehors des heures de cours pour répondre aux questions mais des permanences sont parfois organisées dans certains départements pour recevoir les étudiants.

Calendrier

L'année universitaire est divisée en deux semestres.
Le premier semestre débute début septembre et s'achève à la fin du mois de janvier.
Le second semestre débute en février et s'achève à la fin du mois de mai.
Les examens se déroulent à la fin de chaque semestre (en décembre/janvier et mai/juin). Une session de rattrapage est organisée soit dans le courant du mois de juin soit au début du mois de septembre (selon les universités et les filières).

Source:
http://www.canada.campusfrance.org/fr/faq/quel-est-le-calendrier-universitaire

Évaluation et validation

Modalités de contrôle des connaissances
L’année académique est divisée en deux semestres. Le contrôle des connaissances peut être effectué selon deux modalités:

  • le contrôle continu: plusieurs épreuves en classe ou travaux maison répartis tout au long du semestre dans chaque matière enseignée;
  • le contrôle terminal: un examen unique dans chaque matière (à chaque fin de semestre décembre/janvier et mai/juin tous les examens sont regroupés sur une période de quelques jours.

Il existe en outre deux sessions d'examens: une session normale (contrôle continu ou contrôle terminal) et une session de rattrapage (sous forme d'examen) pour les étudiants n'ayant pas eu la moyenne à la première session.

Système de notation et de validation
L'évaluation se fait par un nombre compris entre 0 à 20. Le seuil de réussite d’une activité d’apprentissage est de 10/20. Mais contrairement au Brésil où seules les notes maximum sont considérées comme bonne, en France il est très rare d'obtenir 18,19 ou 20. Les notes sont regroupées en niveau: 10-11 = passable; 12-13 = assez bien; 14-15 = bien; à partir de 16 = très bien.
À l'université, les cours sont regroupés sous forme de modules (groupes cohérents de matières portant sur un même thème/domaine). Certains sont obligatoires, d'autres optionnels. Pour réussir un semestre, l'étudiant devra obtenir au moins 10/20 à chaque module. Les notes en dessous de 10/20 dans certaines matières ne sont pas automatiquement éliminatoires puisque c'est la moyenne des notes obtenues dans chaque matière du module qui détermine la validation ou non du module en question.

Source:
http://www.campusfrance.org/fr/page/controle-des-connaissances-validation-des-acquis

Services disponibles sur le campus

Dans les universités de certaines grandes villes de France (Paris, Lyon, Nantes, Rennes, Nancy, Nantes et Strasbourg), les « guichets uniques » sont mis en place au moment de la rentrée universitaire afin de faciliter l’installation et l’intégration des étudiants étrangers. On y trouve organismes et institutions telles que la Préfecture de Police, la Caisse d'allocations familiales, l’Office français de l'immigration et de l'intégration, le Centre régional des œuvres universitaires et scolaires, etc., ainsi que des équipes d’accueil pour accompagner les étudiants dans leurs diverses démarches.

Source:
http://www.campusfrance.org/fr/page/les-services-daccueil-des-etablissements

Chaque université dispose aussi de son Service universitaire de médecine préventive et de promotion de la santé pour les étudiants.
Peu d'activités à caractère social ou sportif sont organisées dans l'enceinte des universités françaises. Dans les « grandes écoles », en revanche, les associations étudiantes proposent généralement des activités en tout genre (culture, voyages, sport, etc.).

Modalités d'entrée à l'université

En France, l'enseignement supérieur est dispensé par deux types d'établissements: les universités ouvertes à tous (à l'exception des études de santé) et les « grandes écoles » auxquelles les étudiants accèdent en passant des concours.

Sources:
http://www.campusfrance.org/fr/page/les-universites-et-les-pres
http://www.campusfrance.org/fr/page/les-autres-etablissements

Processus d’admission

Les demandes de bourse sont d'abord examinées par deux agences brésiliennes de mobilité universitaire et scientifique (la CAPES, Coordination pour le perfectionnement du personnel de niveau supérieur, et le CNPq, Conseil national de développement scientifique et technologique).

Une fois sélectionnés, les candidats désireux de venir étudier en France doivent créer un dossier sur le site Campus France Brésil, sur lequel ils pourront remplir un formulaire afin de postuler auprès des établissements français qui les intéressent parmi ceux participant au programme.

Sources:
http://www.campusfrance.org/fr/page/sciences-sans-frontiere
http://www.campusfrance.org/sites/default/files/science_sans_frontieres.pdf
http://www.bresil.campusfrance.org/node/6592

Exigences linguistiques

De nombreux établissements d'enseignement supérieur français exigent que les candidats prouvent que leur niveau de français est suffisant en présentant les résultats d'un examen officiel de compétence (ex: DELF, DALF, TCF, TEF).

Chaque établissement d'enseignement supérieur est libre de fixer le niveau de français minimum requis qui lui semble adapté. En général, les établissements exigent que les étudiants aient au moins atteint le niveau B2 (intermédiaire avancé) du Cadre européen commun de référence pour les langues. Mais le niveau demandé peut varier selon le programme et le niveau d'étude. Il est recommandé de se renseigner directement auprès de l'établissement où vous désirez étudier.

Sources:
http://www.campusfrance.org/fr/page/les-bonnes-raisons...
http://www.bresil.campusfrance.org/node/6600

Permis de séjour

Avant de commencer toute démarche administrative pour séjourner en France, les étudiants doivent être sélectionnés pour participer au programme Ciência sem Fronteiras et admis dans une université française.

Pour les étudiants de Licence 3, Master 1 et Master 2, la procédure de demande d'un visa étudiant pour la France durant plus de 90 jours comporte deux phases:

1. Étape pré-consulaire

La candidature via le portail Campus France (en six étapes):
- S'inscrire en ligne à Campus France Brésil;
- Remplir le formulaire Campus France en ligne;
- S'inscrire en ligne aux cours que vous désirez suivre;
- Envoyer les documents nécessaires au bureau Campus France Brésil;
- Payer les frais administratifs à Campus France;
- Programmer l'entretien pré-consulaire avec Campus France.

Pour plus de renseignements sur cette étape, consultez le site http://www.bresil.campusfrance.org/node/6598

2. Procédure consulaire

Après avoir suivi la procédure pré-consulaire de Campus France, vous devrez réunir les documents nécessaires à votre demande de visa et prendre rendez-vous au consulat de France.

Le visa de long séjour pour études – Titre de séjour (VLS-TS)

Les post-doctorants sont exemptés de la procédure Campus France. Ils doivent demander un visa “scientifique – chercheur”. Consultez les sites des consulats français au Brésil pour connaitre les procédures relatives à la délivrance de cette catégorie de visa.

Le visa de long séjour “scientifique - chercheur” (VLS-TS)

Sources:
http://www.bresil.campusfrance.org/node/6598
http://www.bresil.campusfrance.org/node/6673

Hébergement

Le coût d’un logement est très variable. En France, ce sont des organismes publics, les CROUS (Centres Régionaux des Œuvres universitaires et Scolaires), qui gèrent des résidences universitaires. Elles peuvent être situées sur les campus ou au centre-ville. Les logements sont attribués selon des critères sociaux très stricts. De nombreuses universités ont par ailleurs des accords avec les CROUS permettant de réserver des chambres pour les étudiants étrangers participant à des programmes d’échange ou de coopération.

Il existe des solutions alternatives aux résidences des CROUS: des résidences privées, l'hébergement en famille d'accueil, la collocation dans un appartement.

Sources:
http://www.campusfrance.org/fr/page/les-residences-universitaires
http://www.bresil.campusfrance.org/node/6666

Au quotidien, les restaurants universitaires (appelés « restos U ») sont incontournables. Les tarifs pratiqués sont très intéressants: pour 3,10 € seulement (tarif 2012-2013), vous pouvez manger un repas complet composé d’une entrée, d’un plat chaud et d’un dessert. Tous les détenteurs d'une carte d'étudiant ont accès à ces restaurants. Certains sont ouverts le soir et le week-end.

Sources:
http://www.campusfrance.org/fr/page/se-nourrir
http://www.cnous.fr/_vie_35.htm

Pour en savoir plus

Consulter le site http://www.csf.campusfrance.org/pt-br
Pour toutes les questions d'ordre général relatives au programme: infocsf@campusfrance.org
Haut de page

Population

66,3 millions
 

Capitale

Paris
 

Langue

Français
Haut de page